Dessin intelligent

Publié: 19 septembre 2012 dans FAÇON PUZZLE
Tags:,

Même si elle n’est pas exempte d’arrière-pensées commerciales (le numéro a été épuisé en 1 jour), la « Une » de Charlie Hebdo a une grand utilité : celle de mettre la société française, et celles et ceux qui la représentent ou la gouvernent, devant leurs responsabilités : soit on se laisse « terroriser » (car c’est bien cela en effet le but du terrorisme, qu’il soit matériel ou intellectuel : déclencher un réflexe au minimum de prudence, de précaution, de « sagesse », au pire de peur et d’autocensure), soit on reste bien fermes dans des principes républicains non négociables : la liberté d’expression, et, au nom de la séparation de l’Église et de l’État, le maintien du « sacré » dans la sphère scientifique : le « sacré » est une notion d’anthropologie et non une notion politique, même si le vocable y est – abusivement – utilisé. Dans une république, l’interdit relève de la loi, non de la religion.

Et j’ajouterais que, même si l’on se place, pour le bienfait de la démonstration, dans le cadre du sacré, personne n’a le droit de s’autoproclamer intercesseur de la Divinité sur terre, laquelle n’a, que je sache, jamais désigné ses représentants ou ses défenseurs attitrés, (ni possédé imprimerie, station de radio ou chaine de télévision, ce qui, compte tenu de sa toute puissance, lui serait extrêmement facile).  Et ceux qui se présentent comme tels sont soit des illuminés, soit des escrocs.

Donc nous n’avons pas à céder devant ce type d’intimidation qui veut nous imposer un mode de société théocratique dont nous avons mis, en France, des siècles à nous débarrasser sinon en totalité, du moins en grande partie, notamment grâce à la philosophie des Lumières et aux découvertes scientifiques, notamment celles de Copernic, Darwin et Freud. Ceux-ci nous ont infligés une blessure narcissique génératrice de maturité individuelle et collective : non, nous ne sommes pas au centre de l’univers : non, nous ne sommes pas le produit d’une création telles que la décrivent les Écritures et non, nous ne sommes pas des consciences libres de toute contingence. On peut comprendre que certains préfèrent vivre encore au Moyen-Âge, enfermés dans leurs superstitions, leur refoulement sexuels et leur explication mythique et mystificatrice du monde. La porte leur est grande ouverte et libres à eux d’aller vivre dans ces paradis où règne la charia et où personne – sauf des inconscients suicidaires – ne viendra les provoquer. Bizarrement, cela ne semble pas être l’aspiration principale de ceux qui bavent à l’envie sur notre pays si condamnable à leurs yeux.

Nous avons aussi des valeurs à défendre, elles valent bien les leurs car contrairement à ce que d’aucuns veulent vous faire croire à grand renfort de repentance et d’auto flagellation, l’histoire de la civilisation européenne ne se résume pas à l’inquisition, à la colonisation et à l’holocauste.(Tout comme celle de l’islam ne se résume pas à son âge d’or du VIIe au XIIIe siècles, ni à la philosophie d’Averroès, soit avant que les tenants la tradition ne l’emportent, souvent par la force, sur ceux du libre-arbitre.)

En France, « fille ainée de l’Église » ,  mais pays laïc (ceci expliquant peut-être cela), notre « Livre », c’est la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Point barre. L ‘ « autre Livre », si j’ose dire, n’est certes pas à ignorer, très loin de là, mais il doit être une source de libération individuelle, non d’oppression collective et d’aliénation communautariste.

Donc ce pays a un choix décisif à faire :

– soit, tels les soldats de l’An II, se porter aux frontières de la liberté de pensée et d’expression et empêcher l’islamo-fascisme de passer (et il appartient à tous ceux qui se réclament de cette religion et veulent vivre dans la République en tant que citoyen détenteur de droits et obligé à des devoirs, de faire en sorte que leur religion ne sombre pas dans la dérive intégriste),

– soit, comme Pétain et ses disciples, capituler.  Il ne s’agit ni de se résigner ou de s’indigner, mais de résister, ici et maintenant et de bien garder à l’esprit que la liberté d’expression ne s’use (et n’éclaire)  que si l’on s’en sert.

Et s’il s’agit de se sentir provoqué, et bien moi, en tant que libre-penseur, je me sens provoqué quand j’entends parler, sur les chaines de radio et de télévision publiques, que je finance en partie, de « Terre Sainte », de « Saint Père », de « Ville Sainte », et que j’ai le sentiment que le « normal », c’est le religieux, et que la rationalisme, c’est l’empêcheur de prêcher et d’adorer en rond.

Certains membres du gouvernement et responsables politiques ont été bien prompts, sur cette question de caricature, sinon à baisser le pantalon, du moins à « négocier » sur nos valeurs sous prétexte de respecter celles des autres.

Or, en ces temps de crise économique, et contrairement à d’autres mesures, rester ferme sur les valeurs fondamentales de la République et de la laïcité ne coûte rien, sinon faire preuve, par exemple comme Manuel Valls,  de courage politique. Pour un gouvernement, c’est une règle d’or qui en vaut bien d’autres.

Publicités
commentaires
  1. Un peu dans le même sens, mais dans un style différent, un billet sur le nouveau site de Claudio
    http://singuliepluriel.canalblog.com/archives/2012/09/19/25122115.html

  2. Claudio dit :

    Ça pulse et ça fait du bien cher Commandant. Tout est dit et bien dit. Merci.

  3. mon dieu c’est le Commandant Dromard!

    • je suis extrêmement flatté par cette conversion qui prouve, si besoin était, que ce sont les hommes qui ont créé Dieu à leur image et non l’inverse.
      Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai du boulot qui m’attend : ayant l’éternité devant Moi, j’ai tendance à laisser traîner les choses et j’ai l’impression que c’est un peu le b…. sur terre. Va falloir que je m’y mette sérieusement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s