Qui peut gagner des millions ?

Publié: 14 octobre 2012 dans FAÇON PUZZLE
Tags:,

Le gouvernement envisage de faire également payer la redevance pour les résidences secondaires.(enfin, jusqu’à nouvel ordre, car il règne une telle cacophonie en son sein qu’on ne sait plus à quoi s’en tenir à propos de chaque annonce faite par un ministre).

Ce n’est certes pas une affaire de la plus haute importance, mais elle est significative. Au lieu de faire payer une fois de plus le citoyen, on ferait mieux d’examiner où passe l’argent de la redevance et autres rentrées d’argent de l’audiovisuel public. Quand je vois des génériques qui sont parfois presque aussi longs que l’émission elle-même (avec l’assistant ceci, le co assistant cela, le monteur, l’aide monteur, etc. etc.), je soupçonne fort , et ce depuis longtemps, que le PAF soit une énorme vache à lait où l’on se coopte, où l’on embauche par népotisme et par copinage, pour se gaver aux frais de la princesse. Je suggère d’ailleurs que l’on commence par inclure dans chaque émission, et notamment les « talk-shows » mais aussi le JT,, les salaires, cachets et autres rémunérations  des animateurs et des « invités » que l’on remercie toujours d’être venus alors qu’on les paye grassement pour cela ou qu’on  fait de la pub gratos pour leur film, leur bouquin, leur spectacle, etc…Ce serait éclairant et après tout, c’est de l’argent public.

Publicités
commentaires
  1. C’est vrai, c’est de l’argent public. Mais il y a la concurrence des autres chaînes qui elles ont la pub… Tant qu’à faire payer le contribuable, ce n’est peut-être pas plus mal de taxer les télés dans les résidences secondaires que de trop augmenter la redevance principale, non ?

  2. Je persiste : il s’agit de savoir ce que l’on fait de cet argent public.(C’est d’ailleurs la même question, plus largement, que celle de l’utilisation des prélèvements obligatoires : payer des impôts, d’accord, mais équitablement, et pour quoi et pour qui ?).
    Or je constate que le service du même nom singe les chaînes privées (jeux où l’on gagne du fric, émission de cuisine, de déco, de « télé réalité », de promo déguisée, d’exhibitionnisme misérabiliste, etc.), avec des couloirs de publicité (on a ainsi – c’est typiquement hexagonal – les inconvénients des 2 systèmes : la redevance du public, et les pubs du privé) , bref que la qualité n’est pas au rendez-vous et, j’insiste et le répète, je veux bien payer, y compris pour la résidence secondaire que je n’ai pas, mais si c’est pour filer des salaires ou des cachets mirobolants, ou payer des boites de prod pour des émissions débiles, ou bien lancer la carrière de personnes qui vont après se gaver dans le privé, je m’indigne et m’insurge en tant que citoyen contribuable.
    On ne paye pas pour avoir un poste de radio, or la qualité de la radio publique (par ex. France Culture, France Musique) est bien supérieure à celle de la télévision.

  3. Claudio dit :

    Sauf erreur la Taxe sur l’Audiovisuel est aussi celle de la Radio cher Commandant. D’accord sur le constat de la médiocrité.
    Pour ma part, vu que tout le monde a plus ou moins la télévision ou la radio sous diverses formes, je pense qu’il serait plus simple de l’inclure dans le budget global de l’Etat. Tout le monde paierait et on ferait des économies sur la collecte.
    Dans le même sens, il serait bon d’envisager une gratuité totale du téléphone et de l’Internet. Ce serait un vrai service public puisque c’est devenu quasi indispensable.

    • Oui cher Claudio, mais on peut avoir autant de postes de radio qu’on veut. Ce que l’on taxe en fait, ce sont les tuners (d’où l’idée qui avait germé de taxer les défunts magnétoscopes ou les PC).Et pourquoi pas alors faire payer la redevance pour les smartphones et les tablettes qui captent eux-aussi la télé. Avec internet, un IPad et un Mac (avec ITV par exemple), on a la télé et on échappe à la redevance.
      Portables: Utiles, certes. « Indispensable », j’en doute quand on voit des merdeux de 12 ans avec des smartphones ou bien le genre de conversation que le manque de discrétion des gens nous oblige à entendre.
      Quant à la gratuité, rien n’est gratuit (contrairement à ce que prétendent certaines pubs) et comme tu le dis, si ce n’est pas une taxe, ce sont nos impôts. Or en ce qui concerne internet par exemple, j’aurais du mal à imaginer que mes impôts servent à surfer sur les réseaux terroristes ou pédophiles, ou à arnaquer les gens avec des transferts d’argents bidon pour de pseudo détresses. Sais-tu que bon nombre de boutiques internet ou téléphone à prix réduit servent aux auteurs de ces arnaques, qui y passent leur vie, à envoyer ce type de mail ?
      Il ne faut pas confondre « solidarité » et « assistanat » car l’un obère gravement l’autre.

  4. patrick mottardl dit :

    lu et approuvé

  5. Patrick Mottardl dit :

    Dromard au travail !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s