C’est la guerre !

Publié: 13 janvier 2013 dans FAÇON PUZZLE
Tags:,

1 MALI

La France intervient au Mali pour empêcher, ce sont les termes de Laurent Fabius, que ce malheureux pays ne devienne un État terroriste aux mains des islamistes, le but proclamé de ce dernier étant, selon le principe ders dominos, de conquérir les pays voisins, et à terme le continent tout entier. (Et d’ailleurs, selon ce principe, je me demande pourquoi on a retiré nos troupes d’Afghanistan).

Le président normal a peut être franchi un pas historique qu’il n’envisageait sans doute pas en accédant, par défaut, à l’Élysée

Si la seconde moitié du XXème siècle a été la guerre entre ceux se réclamant – le plus souvent très abusivement – du communisme et les anti-communistes, le XXIème siècle sera celui du combat entre les islamistes ( qui eux aussi ont perverti les principes de la foi dont ils se réclament – les motivations des chefs des groupes terroristes étant plus crapuleuses que confessionnelles) et les anti-islamistes, leurs ennemis désignés, c’est-à-dire en gros les pays occidentaux.

LHumanité-Mort-de-StalineOKAu temps de la Guerre froide, les États communistes avaient leurs soutiens dans les pays occidentaux : le Parti Communiste (qui existe toujours, bonjour l’archaïsme) défilait le poing levé en scandant (je n’invente rien) « Vive l’Union Soviétique », des intellectuels (et non des moindres, Sartre entre autres qui déclarait « Tout anticommuniste est un chien ») étaient des « compagnons de route », des pans entiers de l’université étaient soumis à la doxia marxiste hors de laquelle ne se faisait ni carrière ni publication, et quiconque n’était pas dans le moule était taxé au choix réactionnaire ou de facho.

Comme disait fort justement Guy Mollet, qui n’a pas dit ni fait que des conneries : « le Parti Communiste n’est ni à gauche ni à l’extrême gauche : il est à l’Est ».

Car l’URSS finançait plus pu moins directement, notamment les organes de presse.

Cela n’était pas réservé à la France. On se souvient des célèbres « Cinq de Cambridge », Kim Philby à leur tête, recrutés par le NKVD (futur KGB) dans les années 30, membres du MI6, qui ont trahi leur pays en travaillant pour l’URSS pendant la Seconde Guerre mondiale et la Guerre froide. Il y eut d’autres dérives, d’extrême gauche celles-là, mais se réclamant également de la lutte des classes et de l’internationalisme prolétarien, comme la bande à Baader en Allemagne et les Brigades Rouges en Italie. L’attentat terroriste aveugle, le meurtre de sang froid faisaient partie de leurs instruments de lutte.

blog -palestine -soutien solidaire PCFAujourd’hui, certains en France soutiennent les islamistes, notamment par le biais de leur sympathie inconditionnelle et leur aide financière au Peuple Palestinien qui semble concentrer sur lui toute l’indignation internationaliste d’une certaine gauche.

Et s’ils ne soutiennent pas, ils ne condamnent pas ouvertement, ce qui revient au même.
Car dans les guerres, il arrive un moment où il faut ouvrir les yeux et choisir son camp.

Malgré ce que l’on savait sur les crimes de Staline, il ne fallait pas condamner la « patrie du socialisme », au prétexte de « ne pas désespérer Billancourt », c’est à dire la classe ouvrière qui n’était pas encore à l’époque scotchée devant la téléréalité.

Et maintenant, certains pensaient qui ne fallait pas trop stigmatiser les islamistes pour ne pas, en quelque sorte, « énerver » les banlieues dans lesquelles Ben Laden, le Hamas, les Talibans, sont très populaires. (Et si ce n’est le fait que d’une minorité, alors que la majorité dénonce haut et fort, et à chaque occasion, les dérives de cette minorité, par exemple dans le rap).

Le propre des fanatiques religieux et des terroristes, c’est qu’ils ne connaissent ni frontières géographiques, ni limites morales. Les islamistes agissant au Mali (qui ont recruté de force des enfants) ont menacé de représailles contre les civils français, ainsi que les ressortissants et intérêts français dans les pays musulmans. Bref, tout ceci constitue, qu’on le veuille ou non, une déclaration de guerre qui dépasse largement le cadre du Mali.

Donc, en France, certains, plus directement concernés par la question de l’Islam et de ses perversions, vont devoir choisir, urbi et orbi si j’ose dire, leur camp.

On verra alors si l’Islam est soluble ou non dans la République

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s