L’UNION ET LE SACRIFICE

Publié: 16 février 2013 dans FAÇON PUZZLE
Tags:,

Patrick Allemand, vice-président du Conseil régional de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Nice, a, en matière de parole publique, deux habitudes :

–                1° il fait rarement le discours approprié aux circonstances, du genre à se lancer dans une longue diatribe politique devant un public en goguette venu assister à une manifestation festive.

–                2° : il ne manque jamais de lancer une affirmation ou une prédiction qui risque de lui péter à la figure et/ou de se révéler totalement farfelue. Ainsi, avant les dernières législatives, il avait quasiment annoncé une vague rose dans le département des Alpes-Maritimes. Résultat : carton plein pour la droite.

Et, sur son blog, il écrit aujourd’hui : « Les premiers effets de la politique de redressement de l’éducation nationale menée par Vincent Peillon parviennent sur les territoires. » et de se féliciter de la création nette de classes à Nice. Certes, mais si l’on se gargarise des réussites en les attribuant – sans doute à juste titre – au ministre, il ne faudra pas s’étonner que d’aucuns lui attribuent de façon autant péremptoire les insuffisances en la matière, surtout qu’il semble que Peillon ait du mal à compter sur le soutien du corps enseignant.

QUELQUES CHIFFRES 

Dernièrement, et en ce qui concerne les prochaines élections municipales à Nice, il lance un appel à l’union de la gauche locale dans l’espoir de battre Christian Estrosi, le maire sortant. Rappelons pour mémoire que la liste d’union de la gauche, au premier tour 2008, a fait 22,30 %.

Dans une triangulaire, Estrosi a fait 41,33 % au second tour et l’union de la gauche 33,17 %.

PERTES ET PROFITS

BlasoniceÉtant donné l’ambiance à gauche au plan national, illustrée notamment par les votes communistes et EELV au Sénat, les déclarations des ténors de ces formations (Y compris Mélenchon qui, bien que candidat des Communistes aux Présidentielles, a été interdit de parole à leur dernier congrès)  et l’attitude jusqu’au-boutiste de la CGT (courroie de transmission du PC), on pourrait penser que ce n’est pas (une fois de plus) gagné pour la gauche à Nice, même si le PCF, dans sa grande tradition « réalpoliticienne », fait le grand écart en invoquant la nécessaire union PS-PCF au plan local.

En effet, chacun sait que sans cette union «à la base» sinon des bases, le PS perdrait certes quelques communes, mais le PCF, lui, disparaîtrait pratiquement du paysage politique (sans compter la perte, pour ses adhérents et ses cadres, de centaines de sinécures dans les collectivités locales, les associations, les structures type MJC et autres « bases rouges », l’économie sociale, et les entreprises qui ne vivent que grâce à leurs prestations pour des municipalités communistes.(Sans oublier les rejetons car si l’on regarde les choses de près, on constate que les enfants des apparatchiks communistes français, à l’instar de ce qui se passe dans l’ex URSS et la Chine, font, pour la grande majorité, partie sinon des nantis, du moins des biens dotés, comme ceux de la nomenklatura de la Russie actuelle et de la Chine « maoïstocapitaliste ». Il n’y en a pas beaucoup au chômage car généralement, un poste bien rémunéré taillé pour eux les attend à la fin de leurs études). J’exagère ? J’attends des exemples contraires.

LE BON CANDIDAT ?

Donc, Allemand invoque, pour Nice, un « Embrassons-nous Folleville ! » à gauche et lance même un appel à « tous les Républicains » prêts à adopter le programme PS/PCF/EELV, en s’y soumettant ou en se démettant, car c’est le style à la fédération du PS 06.

Bien entendu, et en vertu du fait que les instances nationales du PS auraient, jusqu’à nouvel ordre,  renoncé à l’organisation de primaires pour la tête de liste à Nice (Cela, c’est la SD:CEversion officielle. La véritable raison est qu’aucun éléphant du PS ne veut se faire parachuter à Nice – pourtant la 5ème ville de France – pour y prendre une gamelle), la tête de liste de cette union sacrée de la gauche niçoise ne saurait être autre que son instigateur, Patrick Allemand lui-même, lequel n’a pourtant jamais pu acquérir une réputation de gagneur d’élections locales ou de concocteur d’équipes qui gagnent (Demandez donc à la belle et opportuniste Sophie Duez) loin s’en faut. (En politique niçoise, contrairement au foot, à la fin, ce n’est pas Allemand qui gagne).

Ajoutons, last but not least,  là aussi c’est une évidence, que les élections locales intermédiaires sont très, très rarement favorables au parti au pouvoir, souvent victime du syndrome du vote sanction.

SeppukuAu nom de l’impérieuse nécessité, affirmée par lui dans une conférence de presse du 14 février 2013 (cf. Nice-Matin du 14 p.16) d’en      « terminer avec la gestion financière catastrophique de Christian Estrosi qui met la ville en danger », Patrick Allemand se sacrifiera-t-il sur l’autel de l’union et laissera-t-il la tête de liste à un meilleur candidat ?

Bonne question, non ? J’en connais d’autres qui doivent aussi se la poser.

Publicités
commentaires
  1. Sylvie dit :

    Excellent ! J’ai pensé pareil en lisant l’article de Nice-Matin mais je n’aurais jamais su si bien l’écrire. J’ai hâte de voir comment il va se dépatouiller avec la primaire demandé par P. Mottard et M. Concas… Et si c’est lui qui se présente contre Estrosi comment il va s’en sortir au lendemain de la victoire de celui-ci pour raconter une fois de plus que ce n’est pas une défaite parce-qu’il a gagné dans tel ou tel bureau de vote etc.

  2. Merci du compliment. Et je crois que nous ne sommes pas les seuls à partager cette analyse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s